News

Non ! les SHA ne sont pas concernées par les messages d’alerte autour des désinfectants

novembre 2019

 

Une alerte a été lancée ce vendredi 7 novembre 2019 par l’ANSM et le ministère en charge de la santé pour un retrait de produits de désinfection (Surfa’Safe premium et Opaster). Vous avez probablement reçu l’alerte DGS (message DGS-urgent et Message d’Alerte Rapide sanitaire – MARS) et de l’ANSM.

Il s’agit d’une contamination du réseau d’eau dans l’usine de fabrication de ces désinfectants par Burkholderia cepacia, bacille à Gram négatif non fermentant qui aime particulièrement les milieux hydriques. La SF2H a été consultée très tôt pour la gestion de cette alerte et vous avez reçu en même temps que l’alerte une note pour faciliter la gestion de ces retraits dans votre activité.

Si pour les autres produits Anios, une recommandation de précaution a été émise, elle ne concerne pas les produits hydro-alcooliques. Nous imaginons mal de voir une telle bactérie se développer ou même survivre dans une solution à 75,5% d’éthanol (pour la spécialité Aniosgel 85NPC). De plus une rupture de stock par un blocage de la distribution de ce produit expose à un risque majeur de transmission croisée  par défaut d’hygiène des mains. Cette position a été reprise ce vendredi 8 novembre soir dans un MARS qui a été adressé à tous les établissements, qui précise:« Les solutions hydro-alcooliques ne sont pas concernées par ces mesures conservatoires et restent commercialisés par les laboratoires Anios. » .

C’est avec cette vision experte que nous continuons à accompagner le ministère et l’ANSM, dans le champ de compétence de la SF2H, à savoir contribuer à l’analyse de risque et proposer des stratégies opérationnelles en accompagnement des décisions des pouvoirs publics.

Publié le 9 Novembre 2019

Travaux & publications
les plus consultés
Devenir adhérent
Suivez-nous sur...
Toute l'actualité SF2H

Recevez gratuitement les dernières actualités SF2H en vous inscrivant à notre newsletter.